Écouter. Comprendre. AGIR

Intervention à la suite d’un suicide et suivi de deuil

LE DÉCÈS PAR SUICIDE... UN DEUIL PAS COMME LES AUTRES

Si les pertes font partie intégrante de la vie, certaines, comme le décès d'un être cher, constituent certainement l'une des épreuves les plus difficiles de la vie. Cela est d'autant plus vrai lorsque la personne s'est elle-même enlevé la vie. À la douleur de la perte, s'ajoute plusieurs sentiments intenses ainsi que de nombreuses questions sans réponses. La honte, la culpabilité, la colère, la tristesse et le désespoir, entremêlés d'inlassables «pourquoi?» peuvent devenir une véritable torture. De plus, les tabous et les préjugés, reliés à la méconnaissance de la problématique du suicide, tendent à faire obstacle au soutien de l'entourage qui ne sait trop comment réagir. C'est pourquoi les personnes touchées gagnent grandement à demander du soutien auprès de ressources professionnelles afin de faciliter leur cheminement de deuil.

 (N.B. - Nous vous invitons à vous procurer notre brochure à l'attention des personnes endeuillées par suicide et de leurs proches.)

LES SERVICES OFFERTS:

Le Centre de prévention du suicide 02 offre une gamme de services spécialisés adaptés aux besoins des personnes en deuil à la suite d'un suicide et de leurs proches. Ces services sont dispensés gratuitement et confidentiellement :

La ligne d’intervention 1 866 APPELLE (1 866 277-3553)

Des intervenants sont disponibles, à toute heure du jour et de la nuit, pour permettre à la personne endeuillée de parler du suicide, de valider sa souffrance et lui redonner espoir. Pour aller plus loin dans la démarche de soutien, l’appelant peut laisser ses coordonnées afin de recevoir une relance téléphonique de suivi pouvant mener à une aide plus spécifique.

Les rencontre individuelle, de couple, familiale et de groupe: ces rencontres peuvent prendre différentes formes selon les besoins spécifiques identifiés. De manière générale, elles permettent aux personnes endeuillées par suicide d’exprimer, de normaliser et de valider leurs émotions et questionnements. Elles favorisent la réduction du niveau de stress et/ou de crise ainsi que la progression positive du travail de résolution de deuil.

  • Activité de ventilation :  vise à favoriser la libre expression des sentiments et émotions; sert à reconnaître et valider la peine ainsi que les autres émotions ressenties; s’adresse aux personnes ou groupes les plus affectés par la situation; selon les besoins exprimés (en groupe retreint ou en activité individuelle).
  • Activité de débriefing : vise à réduire les effets de stress temporaire et de stress aigu et prévenir l’apparition d’un trouble de stress post-traumatique (complication du deuil); rencontre selon une séquence de six étapes (introduction, phase de faits, phase de la pensée, phase de réactions, phase d’enseignement et phase de retour);  s’applique seulement auprès des personnes exposées directement au suicide, en petits groupes homogènes (N.B.: une seule séance ne suffit pas pour prévenir le trouble post-traumatique).
  • Intervention de crise : lorsque le risque de désorganisation a été identifié  « intervention individuelle »; se centre sur les causes imminentes perturbant l’équilibre en vue de son rétablissement; la crise peut apparaître au-delà des jours et des semaines suivant le suicide.
  • Intervention précoce de deuil (verbalisation) : destinée aux proches ayant développé un lien d’attachement avec la personne suicidée; réalisée dans les heures et jusqu’aux deux premières semaines suivant l’événement; particulièrement importante dans les premiers moments pour s’engager sainement dans le processus de deuil; vise à travailler sur les étapes de choc et de déni (ressemble à la technique de Mitchell mais n’est pas orientée en lien avec le traumatisme relié à la scène du suicide, mais plutôt aux réactions qui découlent de l’annonce de la nouvelle et de la perte).

Le groupe de soutien

Le groupe de soutien favorise le développement de compétences et de moyens pour bien vivre le deuil en faisant émerger les forces des participants et leurs raisons de vivre. C’est l’occasion pour eux de prendre conscience qu’ils sont autre chose qu’une personne endeuillée et que le deuil est une des multiples facettes de leur vie. Les groupes sont composés d’un maximum de dix personnes. Les rencontres durent deux heures et s’échelonnent sur une période de huit semaines. Elles sont animées par deux intervenants professionnels expérimentés en intervention de crise suicidaire et dans l'accompagnement des personnes endeuillées par suicide. Divers outils sont remis aux participants à chaque rencontre et différentes thématiques reliées au deuil par suicide sont abordées tout au long de votre cheminement au sein du groupe

Pourquoi participer à un groupe  de soutien?

  • Pour être accueilli sans jugement dans un lieu d'écoute et de partage; pour recevoir du soutien de la part d'autres personnes qui vivent une situation semblable à la vôtre; pour découvrir des moyens de faire face à la douleur et au bouleversements qui affectent votre vie.
  • Les personnes qui perdent un être cher à la suite d'un suicide font face à certains éléments susceptibles de les entraîner vers des difficultés particulières exigeant plus de temps ainsi qu'une aide spécialisée.
  • Il s'agit d'une mort qui transgresse les lois naturelles puisque le défunt en est lui-même l'auteur. C'est un évènement subit auquel il est pratiquement impossible de se préparer.
  • Le deuil est un processus qui exige du temps et de l'investissement personnel. La durée du deuil varie selon les personnes et le type d'attachement. Certaines personnes n'éprouvent pas de grande détresse émotionnelle alors que de d'autres ont besoin d'une aide professionnelle pour les épauler.


Pour obtenir un rendez-vous ou plus amples informations sur ces services:

418 545-9110 poste 2227 (sur les heures de bureau)

Courriel:  andree.verreault@cps02.org

 

© 2017 Centre de prévention du suicide 02.